2/ AVANT-PROPOS

4picture1.gif 

Avant propos
de Maître ALAIN JAKUBOWICZ

Avocat au Barreau de Lyon.
Ancien Président du CRIF de la région Rhône-Alpes.
Président du Comité Lyonnais du respect des Droits de l’Homme

AVANT-PROPOS

« 6 JUIN 2004, je referme le manuscrit de Jean Marie Martin. À la même heure, sur les plages de Normandie, des chefs d’État célèbrent en grande pompe le 60ème anniversaire du « D day »…

Et si la signification de ce « D » énigmatique était celui de Dieu ? Le jour de D… le jour le plus long… Ciel, que la lecture, la compréhension, la compassion de la Shoah sont différentes selon qu’on soit juif ou qu’on ne le soit pas, qu’on soit croyant ou qu’on ne le soit pas. Le crime est universel, pas son enseignement ; pas encore…

Je le « confesse », le pardon et la miséricorde auxquels nous invite avec finesse et délicatesse Jean Marie Martin me sont étrangers. Point de ressentiment. Point de haine. Mais point de pardon. Je n’en ai ni la force, ni surtout le pouvoir. Quant à la miséricorde, elle induit la présence de D. en un temps et en des lieux où nombre de celles et de ceux qui lui avaient dédié leur vie ont fini par douter non seulement de sa présence, mais même de son Existence. Comment le « Tout Puissant » a-t-il pu permettre que cela soit ? D’autres, au contraire, ont, il est vrai, trouvé à Auschwitz les raisons de croire et d’espérer.

On l’aura compris, « Le bouleau de Birkenau » propose une lecture de la Shoah qui n’est pas la mienne. Elle n’en est que plus importante. Au-delà de la merveilleuse histoire que nous conte Jean Marie Martin, pleine de tendresse et d’humanité, cet ouvrage est une marque supplémentaire de la singulière période que nous vivons, au cours de laquelle, subrepticement mais inéluctablement, la mémoire est en train de se transformer en histoire. Et si la mémoire appartient à ceux qui l’ont vécu, l’histoire appartient à l’humanité tout entière. 

La lecture qu’en fait aujourd’hui Jean Marie Martin m’intéresse tout autant que celle qu’en faisaient hier Elie Wiesel ou Primo Levi, dès lors qu’il en respecte la véracité et l’unicité. Ce qui est le cas. Peu importe que ce soit par “Le bouleau de Birkenau » plutôt que par « Si c’est un homme » que de jeunes chrétiens apprennent, enseignent et transmettent ce que des hommes, appartenant à la culture la plus accomplie de leur époque, ont pu faire pour exterminer d’autres hommes, qui n’avaient commis d’autre crime qu’être nés. 

À l’heure où de dangereux extrémistes se parent du nom de D. pour semer la haine, la terreur et la mort ; à l’heure où certains tentent, à coups de dollars, de réhabiliter le mythe dévastateur du juif déicide, il est essentiel de rappeler et de perpétuer le travail accompli par l’Église pour rétablir la Vérité et les liens fraternels qui unissent les religions du Livre. 

Il est également important de souligner la part prépondérante de l’œuvre des Primats des Gaules et plus particulièrement du Cardinal Decourtray dans le rapprochement judéo-chrétien et la place qu’occupaient l’histoire de la Shoah et la déportation des enfants dans sa propre prise de conscience. L’histoire nous enseignera que le jour où le Cardinal Lustiger a demandé au Père Decourtray de l’accompagner pour la première fois à Auschwitz, ce jour a été un authentique « D day ». 

6 juin 2004. Nous commémorons le débarquement. Dans quelques semaines nous nous souviendrons de la libération des camps. Entre temps nous voterons pour l’Europe. Vive la vie … Il y a quelques semaines, un cimetière juif a été profané en Alsace, des tombes maculées de croix gammées. Avant hier, veille de shabbat, un jeune juif a été poignardé en région parisienne parce qu’il portait une kippa… 

Shadrak, Méshak, Abed-Nego, bouleaux de Birkenau, témoins de l’indicible, parlez, hurlez, réveillez-nous ! » 

4picture2.gif

Maître JAKUBOWICZ et Jean-Marie MARTIN

Publié dans : ||le 31 mars, 2007 |Commentaires fermés

Commentaires desactivés.

Tout et rien |
Les écrits manuel(s) |
Nouvelles, Romans et autres... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sunshine
| malibrairiesalon2t
| L'espace vital de Mathusalem